11 septembre 2006

Les Particules Élémentaires

Le thème de Houellebecq est parfait si vous voulez vous suicider ou vous complaire dans votre mal être , enfin pas 18649192tout à fait car il reste peut être l'amour, cela dépend: qu'est ce que représente pour vous le désir ?

L'homme est arrivé au bout de ce qu'il peut faire, il a tout essayé, il ne reste plus rien excepté un changement radical. Ce changement nous est apporté par l'évolution scientifique, le clonage, et donc la reproduction sans rapports sexuels.
Si l'on considère que la nature a créé le plaisir chez l'homme et la femme pour que ces deux-la aient la motivation et l'envie d'avoir des rapports sexuels afin que nos cellules se reproduisent, pourquoi est-ce que l'être humain, pouvant se reproduire d'une autre manière, ne muterait pas vers un autre corps où ce plaisir serait inutile à nos foutus cellules et donc absent ? Et si le plaisir et l'orgasme n'existaient plus, pourquoi il y aurait-il encore du désir ou le besoin d'être désirable ? Dans ce cas-là les rapports sexuels n'existeraient plus entre l'homme et la femme (ainsi qu'entre les personnes de même sexe si la mutation était totale), il ne resterait que l'amour des esprits. Houellebecq pense qu'il est possible de se lasser du sexe. L'amour platonique serait, quant à lui, pur et infini ? Le désir ne serait-il alors qu'un leurre ? Et ne serait-ce pas lui qui brouille nos esprits ?

Le film de Oskar Roehler est une adaptation très fidèle du livre. Avec un avantage, nous ne sommes pas obligés de supporter l'arrogance agaçante de Houellebecq et je préfère. Moritz Bleibtreu qui hérite du personnage de Bruno est un excellent comédien(en plus d'être très sexy). Son personnage est plus exploiter que Michael (joué par Christian Ulmen) , peut-être est-ce la seule erreur de mise en scène. Je ne connaissais pas Martina Gedech, c'est une formidable découverte. Sa garde-robe dans le film, ou devrais-je dire, sa garde de sous-vêtements : parfaite.

Un détail: pour tout ceux qui ont dit être déçus  de ne pas avoir assez vu des scènes de sexe, je tiens à leur dire qu'ils n'ont absolument pas compris le thème de Houellebecq...  ce qui intéressent les personnages s'est d'être à deux et de s'aimer..., le sexe est devenu quelque chose de moins fondamentales que l'amour... la catastrophe du sujet est justement que le désir n'est plus un moteur, alors les scènes érotiques du film sont suffisamment explicites pour comprendre le propos.....

Clara.

Posté par Lolipopart à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Particules Élémentaires

Nouveau commentaire