19 avril 2010

Kean ou désordre et génie

Mise en scène de Franck Castorf. Texte d'Alexandre Dumas et Heiner Muller. alex_scheer
Certes c'est un plaisir de suivre le parcours de Kean, de découvrir le mélange de Dumas et Muller, et que le tout soit ponctié de références shakespeariennes.... J'ai clairement passé un moment passionnant pour tout cela. Mais Castorf me laisse une frusrtation évidente que je ne comprends pas complètement. Nous ne sommes ni dans un théâtre berlinois est de l'époque ni dans un théâtre contemporain exacerbé. Ce qui induit un défaut, un manque, une idée inachevée et surtout des actions inabouties.... La scène des barbelés (pour ne citer qu'elle) devrait finir dans une explosion de sang, de jouissance, de salissure, de folie, qui n'arrive jamais, et pourtant quelle merveilleuse image.......Je suis jalouse d'une trouvaille comme celle ci !!!! Alors pourquoi ne pas totalement basculer dans un dérapage fou de mise en scène.... Et pourquoi cloisonner ces scènes d'action forte dans des longues scènes interminables de texte ou l'immobilisme nous ôtes le plaisir de voir évoluer Alexander Scheer....
Car le vrai intérêt de cette pièce est la performance du comédien principal. L'énergie, l'engagement physique énorme, l'humilité de n'avoir aucune censure (ce qui permet une liberté instinctive juste), la décontraction du corps qui détruit tout le cérébral, sont comme une leçon que tous les comédiens devraient étudier. Ce comédien est utilisé par le metteur en scène comme un sportif, et c'est ça qui fait tellement plaisir......
LE CORPS, L'ORGANIQUE de Fabre !!!!!! C'est splendide et ça s'accorde tellement bien à l'écriture de Heiner Muller.....Dans les explications de la pièce distribuées à l'Odéon, il y a cette phrase de Spinoza pour définir le travail d'Alexander Scheer: "Nul ne sait ce que peut le corps".....
Je ne cesse de répéter que le comédien est une matière..... Il y a là une magnifique démonstration.
Enfin j'ai adoré le praticable presque verticable, je n'avais qu'une envie courrir dessus moi aussi et m'y laisser glisser.
                                                                                                                                                                                                                                 
                                                                                                                                                                                                                           Clara

Posté par Lolipopart à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Kean ou désordre et génie

Nouveau commentaire