25 juillet 2009

Michael Jackson

"Nous sommes complices d'un meurtre collectif. Comme Jean-Baptiste Grenouille à la fin du Parfum de Suskind, Michael Jackson a été dévoré par la foule de ses adorateurs.(...) Michael Jackson était la première star posthumaine, un enfant éternel sacrifié comme le Messie. Jackson a tenté de nous prévenir : "Laissez moi tranquille" (Leave me alone), "il va y avoir du sang sur la piste de danse" (Blood on the dancefloor). Ses trois derniers disques sont des appels au secours. La célébrité, on le sait désormais, c'est la destruction d'un individu par l'amour. Notre seule circonsntance atténuante (...), c'est qu'il s'agit d'un crime passionnel." Frederic Beigbeder.
Sans_titre

Posté par Lolipopart à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Michael Jackson

Nouveau commentaire