02 janvier 2009

Picasso et les Maîtres

Cette exposition permet avant tout de se rendre compte du très grand nombre d'expérimentations qu'à eu Picasso dans sa peinture et cela malgré sa rupture cubiste qui est certainement la plus connue. Les inspirations de Picasso de grands chefs d'œuvre de Maître classique l'ont entrainé dans une sorte de laboratoire d'appropriation. Ce n'est pas une version des Ménines de Velázquez qu'à fait Picasso mais une dizaine. D'où cette contradiction du peintre qui mêle la facilité à l'exigence. Malheureusement je regrette un peu le... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2008

Koons à Versailles

Ma déception ne vient pas du fait de la confrontation du moderne et du classique, bien au contraire j'aime cela. Mais ici l'expo ne fonctionne que lorsque Koons se fond dans Versailles, lorsqu'il honore Versailles. Koons se met en valeur lorsqu'il sert ce lieu mythique et c'est grâce à cela que j'ai découvert la vraie puissance du magistral Versailles. La sphère en chrome qui reflète toute la galerie des glaces est fantastique, le cœur en chrome rouge suspendu dans l'alcôve au sommet des escaliers de marbre donne une part mystérieuse... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2008

Pâquerette

A la Ménagerie de Verre. Performance de Cecilia Bengolea et François Chaignaud. Pâquerette est un travail chorégraphique qui s'appuie sur les sensations organiques en utilisant les orifices des deux performers comme une possibilité de mouvements. Pâquerette démonte, en rendant les parties intimes décomplexées, et remonte, en mettant en scène des corps dans leur entièreté. A aucun moment l'érotisme ne prend le dessus sur l'atmosphère clinique et sans provocation de cette performance. L'intérêt du public est plus stimulé avec les... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2008

Castellucci Avignon 2008

Il a été souvent dit que Purgatorio est dans la trilogie de Dante le passage qui se rattache le plus au monde des vivants. Bien plus que cela, je crois que Castellucci en a fait un lieu où l'espace temps n'est plus celui du théâtre mais celui de la vie quotidienne et où le spectateur n'est plus spectateur mais témoin et parti prenante de la passivité,  pareil à cette mère soumise, ce qui explique la culpabilité ressentie tout au long de la pièce.Le temps s'écoule lentement, les actions durent pendant des minutes réelles, les... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2008

Fabre Avignon 2008

Another sleepy dusty delta day est une petite merveille. Un solo interprété par Ivana Josic. Fabre est plus intimiste, on retrouve un peu de la fraîcheur de I'm a mistake.La chapelle des pénitents blancs lui sied à merveille. Quelque symbole font le décors, les oiseaux en cage, les trains électriques, le charbons. Notre sujet en est mis en valeur: dans une petite ville de mineurs, pendant un repas de famille, on apprend le suicide de Billie Joe Macallister. Inspiré à Fabre par la chanson de Bobbie Gentry "and at dinner time we... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2008

Ostermeier Avignon 2008

Mais qu'est-il arrivé au Maître Ostermeier ? Pourquoi choisir le contraire de ce qui aurait pu mettre parfaitement en valeur la pièce de Shakespeare ? Quelle déception: Hamlet et Ostermeier, y avait-il plus belle rencontre ? C'est un gâchis et cela me fait mal de l'écrire. Quelle frustration !!!D'abord pourquoi n'avoir utilisé qu'un tiers de plateau ? Pourquoi ne pas avoir profité d'une telle chance: la cour du Palais des Papes. Pourquoi ne pas avoir imaginé les choses en grand à la hauteur de ce lieu magique ? Tout est enfermé dans... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2008

L'Ange de la métamorphose

Marc Fumaroli (Beaux Arts) vous êtes enterré dans votre académie française. N’avez-vous pas compris que la rencontre d’œuvres anciennes et contemporaines, que l’étrangeté du « fouillis », que les corps sont matières à l’Art ?.....Fabre ne se définit pas comme peintre. Il est principalement plasticien et metteur en scène. Son art n’a rien de figé, c’est un mouvement, un atelier, un laboratoire et son créateur ne vomis rien, pour reprendre vos termes, il cherche !! Vos valeurs, tellement mises en avant à travers votre discours, sont... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2008

Paris sous l'occupation

La photographie est-elle un bon témoin de l’histoire ? Zucca montre plusieurs quartiers parisiens, riches ou populaires, où hommes et femmes vivent et circulent sous un soleil radieux techniquement nécessaire pour la photographie couleur de l’époque. Une légèreté se détache de cette couleur et de ces situations quotidiennes. Certes l’occupation allemande est évidente puisqu’au milieu des civils se mélangent des SS, des souris grises et des drapeaux nazis. Mais aucune menace, aucune scène de rafle, aucune oppression, aucun résistant... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2008

Kindertotenlieder

De Gisèle Vienne, texte de Dennis Cooper, musique de KTL au théâtre de la Bastille. Difficile de retrouver les sensations si fortes d' "Une belle enfant blonde" et de "I apologize". Kindertotenlieder est visuellement très beau et l'idée du concert donné en mémoire d'un proche décédé est très séduisante. Pourtant j'y ai senti des longueurs. L'intention de Gisèle Vienne est de rester, toujours, dans une zone de fantasmes, dans un univers onirique, plutôt que d'aller dans le concret mais je crois que certaines idées... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2008

Art kept me out of jail

Maitre Fabre court dans la galerie Daru du Louvre.... suit une enfilade de personnages et de cartes postales. Fabre se métamorphose toutes les demie heures, en utilisant les sarcophages comme paravent.......... pour le spectateur, je dirais que c'est peut être un peu léger, même si ça m'a bien fait rire... mais pour lui, quelle performance !!! Pendant quatre heures, il est suivi par deux caméras, les images sont retransmises en direct sur grand écran dans la cours du Louvre, il ne s'arrête pas, les spectateurs ou... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]