25 juillet 2009

Michael Jackson

"Nous sommes complices d'un meurtre collectif. Comme Jean-Baptiste Grenouille à la fin du Parfum de Suskind, Michael Jackson a été dévoré par la foule de ses adorateurs.(...) Michael Jackson était la première star posthumaine, un enfant éternel sacrifié comme le Messie. Jackson a tenté de nous prévenir : "Laissez moi tranquille" (Leave me alone), "il va y avoir du sang sur la piste de danse" (Blood on the dancefloor). Ses trois derniers disques sont des appels au secours. La célébrité, on le sait désormais,... [Lire la suite]
Posté par Lolipopart à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]