19 décembre 2006

Les Infiltrés

L'histoire se tisse autour d'un face à face entre deux personnages "miroir": un flic les_infilinfiltré dans la mafia de Boston (DiCaprio), et le protégé d'un mafieux infiltré dans la police (Matt Damon). Mais qui est qui ? Le principal point commun entre ces deux la est l'absence ou le refus des parents. C'est un parallèle avec le fond même de l'idée de Scorsese: les bases ! D'un être humain ou d'une société toute entière. Scorsese ne s'attarde pas sur le "bon" et le "mauvais", il va plus loin ou plutôt remonte aux sources. Dans son film ou dans son oeuvre complète (Raging Bull,Les affranchis, Casino, Le temps de l'innocence, Gangs of New York, Mean streets..), il analyse le coeur de sa société: à force de moral hypocrite, de non solidarité, et de clans, la corruption est devenue la culture même des Etats Unis et il est impossible de différencier le "bon" cowboy.... Police, politique, mafia, tout cela est beaucoup trop emmêlé !!!

Splendide de découvrir Nicholson entre les mains d'un directeur d'acteur tel que Scorsese, derrière ce cabotin ce cache toujours le fabuleux acteur de "Vol au dessus d'un nid de coucou", "Crossing Guard", "Profession reporter", "Chinatown" ou du "Facteur sonne.... La froideur du jeu de Matt Damon est parfaite, DiCaprio n'est pas un poupon (désolée pour les jaloux) mais un immense comédien fièvreux, tous les seconds rôles sont joués à la perfection, remarquable interprétation de Mark Walhberg. C'est en plus d'un extraordinaire film, un vrai film d'acteurs, de personnages.... Scorcese est un GENIE !

Clara.

Posté par Lolipopart à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Infiltrés

Nouveau commentaire