03 mars 2006

Mémoires d'une Geisha

Je crois avoir bien compris ce qu'était une geisha : l'art d'être somptueuse et de divertir. La 18479289 musique, la danse, la finesse du langage, l'esprit, la beauté, sont les qualités requises. Les geishas sont des oeuvres d'art inaccessibles, qui avec l'air de rien, promettent tout sans rien donner.

On peut facilement s'identifier : moi geisha, fière, frôlée par les fleurs d'un cerisier dans un magnifique jardin japonais, habillée d'un noble kimono aux couleurs éclatantes. Et pourtant la passion n'a aucune place alors sont-elles si enviables ?

Les comédiens d'Extrême-Orient dégagent une force naturelle qui crève l'écran, les femmes sont majestueuses et belles. Gong Li incarne à la perfection la fragilité et la jalousie (je l'adore).

Malheureusement comment savoir si la vérité historique et les rapports sociaux sont respectés ? 18479298 Le metteur en scène est américain (je ne connais pas bien Rob Marshall, a t-il une culture japonaise ?  l'auteur du livre, Arthur Golden, en avait une...), le producteur également, et les comédiens jouent en anglais. Alors n'est-ce pas seulement une rêverie occidentale romanesque à l'éternelle "happy end" ?

Clara.

Posté par Lolipopart à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mémoires d'une Geisha

Nouveau commentaire