26 février 2006

A travers Madonna

Je me rappelle qu’à six ans je dansais, seule dans ma chambre, sur « la Isla.bonita ». Plus tard, madonnaw toujours petite, j'écoutais en boucle avec mon cousin « Shoo bee doo » ou « Angel ». Je fis la connaissance, à travers les magasines, du séduisant époux de la miss: le futur talentueux et irrésistible Sean Penn. Ensuite en sortant de l'école, il y avait dans mon walkman « Who’s that girl » et j’allais à mon cour de danse où ma choré préférée était faite sur « Keep it together »du Like a prayer qui me fit aimé Prince. Je déprimais dans mon lit sur «Papa don’t preach» ou me lâchais sur « Vogue » avec mes copines. A travers, ce dernier morceau, je découvris pour la 1ère fois les sublimes couleurs de Tamara de Lempicka. Avec « Justify my love » je compris qui était le grandiose Jean Baptiste Mondino. Plage et soleil avec « Holiday ». Je vibrais devant la télé en regardant « Oh father », pendant le Blond ambition, où les costumes de Gaultier faisaient sensation . A force de recherche sur la déesse, je connus Basquiat, ex de cette femme caméléon, qui me boulversa et de fil en aiguille, le pop art, qui devint une grande passion. L’album « Érotica » me changea pour toujours. Je fus sensibilisée de nouveau au petit ruban rouge grace à  « In this life ».  Mon amour grandit plus encore lorsque je vis Christopher Walken en ange gardien dans le très magnifique « Bad Girl ». Premier concert et grand délire sur « Deeper and deeper ». Je profite du sulfureux  Abel Ferrara pour « Snake eyes ». Puis sa rencontre, moment magique place Vendôme, après une centième écoute de « Secret ». Collaboration réussite avec Bjork. Rêves éternels sur « Take a bow ». L’’influence hispanique me montra le chemin jusqu’au Mexique et sa révolutionnaire Frida ! Retour à Bercy, « Ray of light » nous enflamme avant de transpirer en soirée sur « Music », merci Mirwais. « Paradise (not for me) » est collé au lecteur de ma voiture. Et comme «Hollywood » (et son botox) me ramène à moi, mon step ne marche plus sans « Get together ».

Clara

Posté par Lolipopart à 22:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur A travers Madonna

    Bjour Melle Clara,

    Je sais, maintenant, pourquoi vous êtes devenue Blonde : parce que vos idoles, vos icônes féminines, Madonna, Marylin sont elles aussi passées par la case "péroxydées" ! Mais quelle lumière, quel éclat... Des cheveux couleur paille qui doivent mettre le feu à toutes les bottes de foin lorsque leurs amoureux transis viennent à les culbuter lors d'un week end à la campagne...
    J'avais envie, à travers votre magnifique rétromusical sur la Madonne (qui moi aussi me fit faire n'importe quoi devant ma glace avec un chausson pour chanter la islaa boniiita, lalalala, mais j'étais plus vieux que vous !), de dévoiler un peu de vos charmes capilaires... Vous, Melle Clara, qui incarnait le mystère, je peux dire à tous vos fans et internautes que vos cheveux sont bien à l'image de votre talent et de votre coeur : d'Or.
    Le 01/03/2006 à 13:23

    Posté par Firmin, 30 avril 2006 à 14:38 | | Répondre
  • Merci !! Je fonds mais shuttt...n'en dites pas plus..... Firmin vous avez toujours la parole douce pour remettre un peu d'énergie dans un esprit pessimiste....mais pensez aussi à vous....
    MlleClara.

    Le 01/03/2006 à 14:18

    Posté par Clara, 30 avril 2006 à 14:39 | | Répondre
Nouveau commentaire